splatch !………………..en silence

<…… ………………………………..splatch ! en : silence
…………………………………..

en / silence en : silence


………………
dans la ……………………….

lumière l’oréal
09………………………………..mars ………………………………..2009………………………………….. :


22 ………………………………..<février………………………………..<2009…………………………………< :

…………………………………………………….


me / circule : 23 février 2009
dans le vide……………………..
par / respire multitude de sons superposés plus ou moins mouvants. S’ajoutent à ceux-ci tous ceux qu’on entend plus ou moins sans s’en rendre compte mais dont la présence plus ou moins perçue donne au son les qualités qui le font reconnaître. En jouant vers “white”>……………………..


je / mange / le fruit du / silence : exercice : 25 février 2009


tout corps plongé dans / la lumière / est aussi l’ombre de lui-même : 26 février 2009


27………………………………..février ………………………………..2009………………………………….. :
……………………………………………………
“>………………………………………..




brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrric à brac

: 25 mars 2009
>
28………………………………..février ………………………………..avec les sons pour explorer les applications pratiques de ce principe, j’ai été amené à construire divers dispositifs pour surprendre et même tromper mes oreilles.
En les étonnant, diverses questions viennent à se poser : ce que j’écoute est-il bien là ou est-ce moi qui l’invente ? Pourquoi est-ce-que j’entends ce son maintenant et pas avant ? Est-ce-qu’il était là avant ? Et quand mon attention aura été attirée 2009………………………………….. : ……………………………………………………

et
cosmopolitan …………………….<je cuis
……………………………….. …………………………………< :


……………………………………………………. & Cie
& Cie……………………..
……………………..